Qui suis-je?

Qui suis-je exactement

Mon péri-gré

Je suis né en 1971 (faites le compte...).

J'ai beaucoup de passions dans ma vie, citons en 3 au hasard (quoique) : ma famille (obligé, s'ils tombent, par accident, sur ce site), mon métier (obligé si mon boss tombe etc, etc...), la musique et le sport. Oui, je ne suis pas très bon en maths (ça c'est vrai) ; transition paradoxale faite vers mon métier rencontré par accident (oui ma vie en est pleine) : contrôleur de gestion ("passion"à tel point que j'ai fait un blog sur cette thématique... passionnant).

Je suis marié, j'ai 2 enfants qui pratiquent la musique, Charlotte la guitare, Maxime le piano, quand PS4 et autres tablettes leur en laissent le temps.

J'allais oublié, mes sœurs ont fait du piano (et aussi ma mère, mais bof....) et c'est en écoutant la plus studieuse d'entre elles deux, jouer des morceaux d’anthologie, comme la Passacaille de Haendel ou Toccata et fugues de Bach qu'a mûri en moi la passion pour le piano et plus généralement de la musique classique.

Côté musique

J'ai commencé la musique sur le tard. Je jouais, en autodidacte, quand, à force de sollicitations, j'ai pris des cours de piano pour de vrai (à 18 ans). J'ai adoré le piano et il me l'a bien rendu.

J'ai pris environ 8 ans de cours de piano, avec Thierry Fouré, célèbre ténor rémois, puis auprès de son épouse Sylvie Petizon toujours professeur de piano. Jusqu'à trente ans environ, je jonglais entre l'apprentissage des grands classiques du piano, du moins ceux qui m'étaient accessibles et mes créations, appelées par Sylvie "improvisations" qui n'en n'étaient pas ; mais c'était la terminologie qu'elle utilisait (ne jamais contredire son/sa prof de piano, c'est un principe).

Vie de famille oblige, le temps consacré à la musique a diminué, mais avec une petite digression vers la création de comptines à la naissance de mes enfants. J'entrevoie d'ailleurs d'en faire l'enregistrement avec Garageband, récemment acquis.

A quarante ans, mon épouse m'a offert un cadeau qui restera à jamais gravé dans mon cœur : un piano (car le seul instrument disponible, dans notre maison, était jusque là, un clavier numérique). Je me suis donc remis, partiellement, au piano. Et mon fils a débuté le piano, se son côté. La boucle était bouclée.